.

Interview de la chanteuse Laetitia Canino

play all visit

Laetitia Canino delit music group

 

Réalisée par Sylvie Malter
journaliste

Sylvie Malter
Bonjour Laetitia,
Qu’est-ce qui t’a motivé à choisir ce métier ?
Ma motivation a été présente dès mon enfance, très tôt je me passionnais pour le domaine artistique, le chant, la danse, l’écriture et me fabriquais les mêmes vêtements que mes idoles, voilà comment j’occupais mes journées, c’est ce que j’appelais « être dans mon monde », c’était lumières,paillettes et shows ! Je pense que l’on né artiste et celà fait parti de nous jusqu’à la fin de notre vie. Je ne conçois pas une seconde ma vie sans musique. Je sais que le métier que j’ai choisi n’est pas le plus simple, mais c’est ce qui fait son charme. Je préfère me battre pour avoir le destin que j’ai toujours voulu avoir plutôt que de me lever tous les jours en faisant un métier qui n’est pas moi. Alors pour cela, à l’esprit je garde les mots : force , détermination, courage , motivation et possible.

Sylvie Malter
Dans quelle condition à tu écris ton premier single?
A cette période de ma vie, c’était une belle opportunité qui s’offrait à moi, pouvoir écrire et interpréter mes premiers singles « ENVAHIR CET UNIVERS » et « FEMME DE LA TERRE » pour la B.O du film/documentaire USA « Femme-Women Healing The World » réalisé par EMMANUEL ITIER et produit par SHARONE STONE. J’ai écris durant pas mal de nuits, dans une petite pièce de ma maison… J’ai toujours plus d’inspiration à ce moment de la journée, avec un casque audio sur les oreilles, stylo et feuilles de papiers, j’ai laissé place à la création de mon imagination.

Sylvie Malter
Le plus grand risque que tu aies pris dans ta carrière ?
Mon plus grand risque, c’est de mettre battue toute ma vie à la réussite de mon rêve, alors je laisse le destin me dire si j’avais tort ou raison, lui seul sait l’avenir. Se battre pour réussir est un risque, mais ne pas le faire est un échec anticipé. Quoiqu’il arrive au moins je l’aurai fait !

Sylvie Malter
Ton plus grand regret?
J’ai toujours voulu faire ce qu’il me passait par la tête en écoutant que ma conscience et surtout pas les personnes qui nous laisse croire que la vie est faites de barrières, d’obstacles et d’impossibles, alors il faut le savoir le mot « IMPOSSIBLE » n’est pas un mot que j’autorise à mon langage, pour justement ne pas me réveiller un jour avec des regrets. Le temps passe…les années défilent, je n’ai qu’une vie pour accomplir ma mission sur cette Terre, alors je vous dirai que je n’ai pas le temps pour les regrets !

Sylvie Malter
Une chose que les gens ne peuvent pas savoir de toi…?
Les gens qui me sont proches dans mon quotidien, savent que j’ai une carapace. Oui, je suis une personne perfectionniste avec un fort caractère, les épreuves passées dans ma vie l’ont forgé et renforcé , mais j’ai toujours besoin que l’on me rassure et que l’on crois en moi, j’ai cette fragilité intérieur. Je suis solitaire avec un GRAND CŒUR ! 🙂

Merci de m’avoir accordé cette interview

Facebook